Gauche

 

 

AccueilNos OuvragesNos MultimédiaLa BoutiqueChroniques de Claude FayetteNos Articles en ligneInventaire des billets raresInventaire des petits numérosEst-ce un Bojarski?BilletophilieCalendrier bourses et exposNos Liens et Nos partenairesPour nous contacter sur nos produits ou pour toutes demandes d'information

 

 

Rechercher

 

 

 

 

Comment débuter une collection

Avant de commencer une collection il convient de bien se documenter, et d'apprendre le plus possible au contact d'autres collectionneurs plus chevronnés avant de se lancer trop rapidement dans des acquisitions onéreuses que l'on risque de regretter plus tard. Tout le monde se trompe plus ou moins un jour mais il faut garder en mémoire la maxime bien connue : "il faut payer pour apprendre".
Au début il faut s'intéresser à tous les billets dans tous les états de conservation, accumuler à moindre frais des lots que l'on trouve encore pour un prix modique, ou que des parents ou amis vous offriront. C'est le meilleur moyen de pouvoir trier, inventorier grâce aux ouvrages de cotation, et par là même de découvrir et connaître ce qui vous passionne le plus.
Plus tard, vos doubles vous permettront des échanges avec d'autres collectionneurs. Collectionnez d'abord les différents types mais gardez si possible tous les billets qui ont des dates de création différentes suivant les numéros du catalogue. La collection de papier monnaie évolue et peut-être avez-vous dans ces coupures qui semblent très courantes des exemplaires qui seront difficiles à trouver dans un proche avenir. Vous vous apercevrez très vite de la difficulté à se procurer nombre de billets et petit à petit il vous faudra commencer à les rechercher chez les bons spécialistes.

Savoir regarder et apprécier un billet

Il faut savoir bien analyser l'état de conservation d'un billet, les salissures, les trous d'épingles, les différents plis. Pour bien lire un billet, le regarder par transparence à la lumière, la majorité des plis apparaîtra dans la trame du papier, ainsi que les diverses traces d'épinglage (le plus souvent sur la gauche). Attention aux truqueurs qui proposent des billets "NEUF" avec des trous d'épingles plus ou moins habilement rebouchés ! Touchez délicatement le billet pour sentir le craquant du papier, ce qui reste le meilleur moyen pour connaître l'importance de sa circulation. Tenir le billet par le coté et le laisser pendre à l'horizontale : si le papier a été mouillé le billet tendra à descendre alors que le neuf sera beaucoup plus raide. S'il a été lavé (ou touché), le sentir pour détecter une odeur de chlore, par exemple, qui indiquerait le type de traitement qu'il aurait éventuellement subi. Vérifiez que la vignette n'a pas été massicotée et raccourcie pour supprimer des marges rognées ou fendillées. Cette mutilation entraînerait un déclassement et une forte dévalorisation. Regardez attentivement les coupures que vous voulez acquérir. Compulsez et comparez un maximum de billets dans les stocks des bons marchands ou dans les collections de vos amis, faites vous l'oeil. N'hésitez jamais à demander des conseils, soyez avides d'informations et de contacts. Le temps seul vous permettra d'acquérir la connaissance.

Comment collectionner

Chaque collectionneur a une façon de collectionner qui lui est personnelle. Sa collection est proportionnelle à sa passion, au temps qu'il peut y consacrer et surtout à ses moyens financiers. Bien que l'argent soit le "nerf de la guerre", en ce qui concerne la collection de papier-monnaie ce n'est pas toujours le cas (sauf bien sûr pour de grandes raretés qui cotent très cher et qu'il est pratiquement impossible de se procurer sans de gros sacrifices). Il faut collectionner selon ses possibilités, être attentif, l'excitation de chercher et de posséder certains billets ne peut-être expliquée à une personne insensible au plaisir immense que procure le fait de colliger une collection avec amour.
Le but de toute collection est de vouloir regrouper un ensemble le plus complet possible, organisé autour d'un thème précis dont le sens est enrichi le plus souvent par l'exhaustivité. Dans une collection plus on avance en connaissance, plus elle devient difficile à compléter et plus le plaisir est intense d'y arriver.
Mais il ne faut surtout pas oublier que l'étude, la connaissance, la recherche, dans un domaine de collection qui vous est cher, sont souvent une satisfaction aussi importante que la jouissance de la possession.
Il est primordial pour être un collectionneur sérieux de s'intéresser aux états de conservation considérés à tort comme inférieurs, c'est à dire que celui qui recherche à "out prix" des billets neufs n'a pas bien compris la collection de papier-monnaie. Il est évidemment préférable de posséder un billet NEUF plutôt que TTB surtout pour les types très courants, mais lorsqu'on découvre une coupure rare, le plus souvent en état imparfait, il ne faut pas hésiter à la conserver. Beaucoup d'amis ont pu ainsi bénéficier d'échanges de raretés que j'avais acquises il y a bien longtemps en état très moyen et que j'ai pu sur le tard légèrement améliorer en découvrant un exemplaire plus frais. A leur tour, ils pourront peut-être un jour, s'ils trouvent mieux, faire profiter un autre collectionneur qui durant toute sa période de collection n'aura jamais vu ces billets et ne les reverra peut-être plus en meilleur état de conservation. Mais on peut aussi, comme certains, chercher toute sa vie un "mouton à cinq pattes" sans être sûr de le rencontrer. Je ne suis pas certain pour ma part que cette dernière démarche soit la plus enrichissante.
Pour collectionner avec la plus grande satisfaction, je pense qu'il ne faut pas se fixer de barrières trop rigides au départ ainsi, lorsqu'on possède la quasi totalité des types on peut essayer dans la mesure du possible de compléter des séries, et pourquoi-pas franchir le pas et se lancer après avoir acquis la connaissance, l'expérience et une certaine sécurité de collectionneur averti, vers des achats plus conséquents qui sont par leur importance de réels investissements lesquels s'avéreront le plus souvent très bénéfiques au bout de quelques années.

Comment conserver ses billets

Le classeur à feuilles transparentes, qui reste le meilleur moyen de rangement pour les collectionneurs qui conservent un billet par type, s'avère vite plein si l'on veut rassembler les différentes signatures et surtout les différentes dates de création. Je pense que la meilleure façon de classer alors sa collection est de placer chaque billet dans une pochette plastique spéciale pour la bonne conservation du papier (que l'on trouve chez tous les bons spécialistes de fournitures numismatiques), et de les ranger ensuite dans des boites adaptées aux formats. Les pochettes existent dans deux formats pouvant convenir à tous les types de billets. Ce rangement permet une parfaite et fréquente manipulation sans le moindre risque d'abîmer ses billets. Un petite étiquette comportant la référence est souhaitable pour faciliter le classement.

Peut-on toiletter ses billets ?

Parfois, il arrive qu'un billet intéressant soit fortement plié ou froissé, mais malgré son mauvais aspect mérite d'entrer dans une collection. Dans ce cas on peut être tenté de l'améliorer. Il ne faudra surtout pas chercher à le surclasser d'après l'état de conservation supérieur qu'il semblera avoir atteint. Dans la grande majorité des cas, il vaut mieux conserver un billet "dans son jus" et ne pas essayer de le "bricoler", les collectionneurs préférant toujours avoir une coupure "non touchée" quel que soit son état.
Ayez toujours à l'esprit qu'un billet qui semble NEUF ne l'est pas forcément, que son état présent est parfois dû à diverses manipulations qui ont amélioré son aspect. Suivre les conseils mentionnés plus haut et savoir lire l'état d'un billet est primordial !
Attention aux trop bonnes affaires que l'on vous propose, soit l'état de conservation risque de ne pas correspondre à celui annoncé, soit le billet peut avoir été nettement "arrangé".
La collection.


En guise de conclusion...

Il n'est jamais trop tard pour commencer une collection. Il sera toujours possible d'acquérir de nombreux billets en états corrects à des prix intéressants et certains billets un peu délaissés ou dont l'état de conservation n'est pas parfait deviendront à leur tour de plus en plus difficiles à trouver. Il faut donc savoir anticiper. Plusieurs émissions ou dates de création deviendront rapidement introuvables : aujourd'hui de nombreux collectionneurs s'attachent à posséder au moins un billet par année et même un par date de création lorsqu'ils en ont la possibilité financière.
Les coupures comportant des anomalies sont de plus en plus demandées, tous les numéros Bis, Ter, Quarto..., billets unifaces, sont promus à une brillante carrière dans les collections à venir. Ces billets sont déjà rares et très demandés. Ils deviendront, n'en doutons pas, les fleurons des plus belles collections.
En résumé, pour bien collectionner, il faut d'abord apprendre pour connaître, voir et toucher le plus de billets possible, échanger des informations et être avide des conseils de "vieux collectionneurs" pour découvrir les astuces, adhérer à des clubs ou associations, participer à des réunions, à des bourses d'échanges, visiter les grands salons numismatiques, surtout ceux spécialisés en numismatique "papier", être toujours à l'affût et vigilant. Ces classes plus ou moins rapidement terminées on s'apercevra très vite que le bonheur est toujours plus facile à atteindre lorsqu'on possède la passion et la connaissance de la collection.



Conseils aux collectionneurs débutants

 

Accueil > Billetophilie > Conseils aux collectionneurs débutants