Gauche

 

 

AccueilNos OuvragesNos MultimédiaLa BoutiqueChroniques de Claude FayetteNos Articles en ligneInventaire des billets raresInventaire des petits numérosEst-ce un Bojarski?BilletophilieCalendrier bourses et exposNos Liens et Nos partenairesPour nous contacter sur nos produits ou pour toutes demandes d'information

 

 

Rechercher

 

 

 

 

Disparition d'un grand collectionneur : Michel Becuwe
Article précédent

Claude Fayette, le 13/10/2008

Le temps est assassin et n'épargne personne, mon ami Michel Becuwe est passé de l'autre côté du miroir voilà peu de temps et il nous manque déjà.

Il est de certaines personnalités dont on connaît le nom et qu'il est cependant difficile d'identifier physiquement. Michel Becuwe était le contraire même de cela, sa silhouette était à la fois anonyme et familière à la plupart des collectionneurs et plus généralement à tous ceux qui ont l'habitude de fréquenter les salons dédiés au papier-monnaie, non seulement en France mais dans la majorité des pays d'Europe. À l'inverse, tous les grands marchands à travers le monde, sans l'avoir forcément rencontré, connaissaient son nom.

Michel était un homme discret à l'extrême, on connaissait cependant tous de lui les trois passions qui animaient sa vie : le papier-monnaie, le papier-monnaie et enfin le papier-monnaie. Toutes ses pulsions ont toujours été dirigées vers cette collection dont il était un des plus éminents représentants. Le monde entier l'intéressait et sa collection était constituée des plus beaux fleurons produits par les différentes banques internationales. Sa collection des billets des colonies françaises entre autres était considérée comme une des plus exceptionnelles.

Prenant en compte son âge et sans doute un vide de transmission, il avait décidé voilà quelque temps de commencer à se séparer d'une partie de ses billets. Les catalogues de vente de la C.G B dans lesquels ils figurent resteront comme des documents précieux.

Il était un des membres fondateurs du Club Européen du papier-monnaie et il a toujours répondu présent dans toutes les manifestations que le club a organisé durant ces 20 dernières années. Il était intarissable de connaissances sur le sujet, toujours avec gentillesse et sensibilité, qu'il s'agisse d'un collectionneur averti ou d'un simple écolier curieux de la chose.

Il a aujourd'hui rejoint ses vieux amis Michel Morin, Léon Pernoud et j'espère que là où ils sont, ils y sont bien car nous les y verrons un jour. De nouveaux collectionneurs prennent la relève des anciens, mais nous sommes une fois de plus orphelins d'une génération de grands érudits passionnés.

Claude Fayette

Article précédent
Accueil > Articles
Les articles