Gauche

 

 

AccueilNos OuvragesNos MultimédiaLa BoutiqueChroniques de Claude FayetteNos Articles en ligneInventaire des billets raresInventaire des petits numérosEst-ce un Bojarski?BilletophilieCalendrier bourses et exposNos Liens et Nos partenairesPour nous contacter sur nos produits ou pour toutes demandes d'information

 

 

Rechercher

 

 

 

 

 

Accueil > Chroniques
La chronique de Claude Fayette
  N°4 - Février 2005
Chronique précédenteChronique suivante

Dans l'intention de toujours faire progresser notre collection et de diffuser l'information la plus complète je m'attache depuis longtemps à constituer un inventaire des billets rares de la Banque de France. Je laisse imaginer à tous les collectionneurs la dimension quasi insurmontable d'un tel travail. Mais maintenant que cet outil formidable appelé Internet se démocratise, la perspective de pouvoir retrouver, sinon tous, du moins une majorité de ces billets devient possible. A ce jour aucune initiative comparable n'a été prise et j'espère très vivement que vous serez nombreux à participer à cette étude. Chacun d'entre vous à quelque niveau que ce soit peut ajouter un maillon à une chaîne de recherche et d'information, et pour ce faire il convient de faire connaître au plus grand nombre l'existence de ce répertoire, autrement dit faire passer le message qu'un tel répertoire est en cours de constitution et accessible à tous.

J'ai commencé par annoter les billets "noirs" et "bleus" du XIXe siècle en utilisant les archives colligées au cours de ces nombreuses années et qui ont servi de base pour établir ce recensement. Il est déterminant pour progresser dans ce travail que les collectionneurs possédant ou connaissant précisément certaines coupures non encore répertoriées nous les signalent au travers du site Internet voire par courrier.

La procédure est simple, mais se doit d'être rigoureuse. Si cela est possible, il est souhaitable d'envoyer un scan du recto du billet concerné comme indiqué dans l'inventaire ou à défaut : annoter la valeur de la coupure, la date, le numéro de série et le numéro du billet. Dans tous les cas, une estimation la plus objective possible sur l'état de conservation de la coupure est indispensable. En effet il sera très intéressant de pouvoir par exemple comparer l'état d'un billet que l'on veut acquérir avec les états des différentes coupures recensées et ainsi prendre conscience que le billet que l'on a entre ses mains est peut-être un des plus beaux connus.

Les états de conservation mentionnés sont donnés à titre indicatif, ils peuvent éventuellement nécessiter si besoin une analyse complémentaire voire une expertise plus approfondie. Pour certains billets mentionnés dont l'existence est incontestable, l'état de conservation n'apparaît pas encore dans le répertoire et il est souhaitable que ceux qui possèdent une ou plusieurs de ces coupures me fassent parvenir les informations manquantes.

Plusieurs questions se posent et vous êtes seuls à titre individuel détenteur des réponses. Entre autres, voulez-vous faire apparaître le nom ou les initiales de la collection dans laquelle se trouve la coupure recensée ? D'autres questions se poseront au fil de ce travail collectif et toutes les suggestions seront les bienvenues car elles permettront de progresser ensemble.

D'autres projets aussi passionnants et d'une telle ampleur sont en préparation et le temps passé et l'énergie déployée ne sont pas quantifiables. Seule la passion de notre collection m'anime et motive tout cela mais il est primordial que le plus grand nombre d'entre vous y participe car c'est l'intérêt de tous et de chacun en particulier.

Ce site est ouvert à tous ceux qui s'intéressent de loin ou de près voire de très près aux billets de la Banque de France et du Trésor, mais compte tenu de l'ampleur de la tâche et de la circulation de l'information, il faut que chacun d'entre vous prenne bien conscience que seul on peut être solide mais que très nombreux on s'inscrit collectivement dans une dynamique qui va grandir encore plus notre collection.

À vos albums, à vos boîtes, à vos archives, cherchez, trouvez, communiquez, ce site est le vôtre!


Chronique précédenteChronique suivante